35-illustrationWeb

35 – Itinéraire de l’Université Libre de Bruxelles

L’Université Libre de Bruxelles, principal établissement d’enseignement universitaire présente en Région de Bruxelles-Capitale, et deuxième à l’échelle de la Belgique francophone, accueille, outre son personnel, près de 20.000 étudiants qui vivent dans la ville et font vivre celle-ci.

En temps qu’institution complexe et importante tant en termes concrets (trois campus en région bruxelloise, comprenant plus de 300.000 m2 de constructions) que symboliques et immatériels, à l’époque de la société de la connaissance, il apparaissait nécessaire d’y porter un regard complet.

C’est ce à quoi s’attache ce guide Hommes & Paysages, qui vous emmène à la découverte tant de l’histoire de l’institution universitaire qu’à celle de ses multiples sites et bâtiments.

La première partie du guide, qui met en place le cadre d’analyse de l’institution, est consacrée à la place de l’ULB dans la capitale belge ainsi qu’à l’évolution de l’université depuis sa création dans les années 1830 par la bourgeoisie libérale bruxelloise en réponse à la (re) création de l’Université de Louvain. Dans cette partie du guide, le lecteur découvrira également plusieurs aspects de la vie étudiante, du fonctionnement pédagogique de l’institution jusqu’aux aspects plus folkloriques des baptêmes et autres fêtes typiquement bruxelloises, comme la Saint Verhaegen.

À la suite de cette approche générale de l’université, la deuxième partie du guide vous amène, via un itinéraire émaillé de points d’arrêt illustrés et commentés, à la découverte de ses nombreux bâtiments et sites.

L’itinéraire débute ainsi à l’implantation originelle de l’Université Libre de Belgique, qui ne deviendra que plus tard l’Université Libre de Bruxelles, à la place du musée, en plein centre ville. Il vous emmène ensuite sur le site du Solbosh, à la découverte du plus symbolique des trois lieux d’implantation bruxellois de l’ULB. Passant par le quartier universitaire du cimetière d’Ixelles, l’itinéraire vous guide jusqu’au campus de la Plaine, espace de verdure et … échec urbanistique ! Viennent ensuite le parc Léopold, à la découverte du projet de Cité scientifique né à la fin du XIXe en réponse à la congestion des sites d’alors, et le récent campus d’Erasme, en bordure de la Région bruxelloise.

Les multiples constructions de l’ULB, élaborées au fil de l’augmentation de l’importance de l’université, illustrent divers styles architecturaux, du néo-renaissance flamande du bâtiment des anciennes Facultés de philosophie et lettres et de droit à l’architecture fonctionnelle du bâtiment H, en passant par l’art déco du rectorat, sans oublier les formes d’architectures contemporaines des bâtiments dû à Art & Build (pour la bibliothèque du Solbosh) et à Philippe Samyn (pour le grand auditoire de médecine à Anderlecht).


Vous lirez dans ce guide

Une Université dans une capitale – Une Université urbaine relativement récente – Une Université complète – L’Université et l’économie urbaine – Les implantations décentralisées – Une Université libre exaministe – Les origines de l’Université – Le principe du libre examen – Du xixe siècle à 1968 : une évolution en phase avec celle du monde laïc et de la société – Le fonctionnement de l’Université – La population universitaire – La croissance de la population universitaire confrontée à une réduction des moyens – L’aire de recrutement des étudiants – La vie estudiantine – Les étudiants dans la cité

L’itinéraire :

1. La naissance de l’Université : la place du Musée – 2. Le mécénat du patronat progressiste au xixe et au début du xxe siècle : le monument à Ernest Solvay – 3. L’héritage maçonnique : le monument offert par la Loge des Amis Philanthrope – 4. L’explosion du nombre d’étudiants après la Seconde Guerre mondiale : le grand auditoire Paul-Emile Janson – 5. L’essor des formations post-universitaires en gestion des affaires : du pavillon du 48 aux projets de la SBS – 6. L’essor des sciences humaines : le bâtiment H – 7. Prestige de l’Université et valorisation de l’idée nationale par la bourgeoisie laïque : le bâtiment A – 8. Un rectorat excentré – 9. L’ouverture européenne – 10. Le square Jean Servais et le bâtiment U : le fonctionnalisme architectural pour les formations scientifiques – 11 Le bâtiment D et la cité Lucia de Brouckère : les problèmes du logement étudiant en milieu urbain – 12 L’Université et la Résistance : le square Groupe G – 13. Un accès plus convivial à l’information : la nouvelle bibliothèque des sciences humaines – 14. Le cœur de la vie universitaire : l’avenue et la cité étudiante Paul Héger – 15. Les contraintes de la mobilité automobile : le grand parking – 16. L’Institut de sociologie – 17. L’Institut d’éducation physique et le sport à l’Université – 18. L’inscription de l’Université dans le développement fordiste : le bâtiment des constructions civiles – 19. Le Centre de calcul ULB-VUB et la Villa Capouillet – 20. Expansion universitaire et insuffisance des crédits d’investissement en faveur des Universités : les préfabriqués – 21. Les Presses Universitaires de Bruxelles – 22. L’impact de l’Université sur son quartier – 23. Les partis urbanistiques des années 70 : le campus de la Plaine – 24. Les déficits de traitement des espaces collectifs : les bâtiments du campus de la Plaine et le  Forum – 25. Le parc Léopold et le projet de Cité de la science – 26. Le campus Erasme et l’hôpital universitaire – 27. La Faculté de médecine et le Musée de la médecine


Auteurs :

J. UNGER, C. VANDERMOTTEN, B. WAYENS, C. BRISMEZ, J-P. DUCHEZ, S. LAYLA, G. MAULET, F-M. VINCKE, P. CHARRUADAS.


itin35webItinéraire de l’Université Libre de Bruxelles

Paru en 2004 – N° de dépôt légal D/2004/1056/1

Prix de vente recommandé : 7,50 euros

Le guide est disponible dans les bonnes librairies ou peut être commandé en ligne dans le webshop.