37-illustration-(1)web

37 – Itinéraire de la Calestienne

Le guide de la Calestienne actualise et enrichit une des premières publications de la collection, aujourd’hui épuisée.L’itinéraire permet la découverte d’une des régions naturelles les plus variées et les plus intéressantes du pays, tant des points de vue géologiques que biologiques. Il s’agit de l’étroite bande calcaire située en Entre-Sambre-et-Meuse entre la dépression schisteuse de la Fagne et les terrains ardennais des hautes terres de la Thiérache. Cette région permet aussi de découvrir les traces d’un monde rural ancien, où la culture coexistait avec l’élevage ovin sur les pelouses calcaires et où l’exploitation de la forêt allait de pair avec la métallurgie traditionnelle au charbon de bois.

La première partie du guide situe la Calestienne dans la géologie de l’Entre-Sambre-et-Meuse et décrit en particulier la genèse des formations karstiques, grottes, abannets et fondris. Ces derniers ont été excavés de leur ressources en minerai de fer, ce qui a donné lieu à une métallurgie locale qui a subsisté jusqu’au milieu du XIXe siècle. L’élevage ovin sur les pelouses calcaires a reposé sur des usages collectifs jusqu’au début du XXe siècle. Ces pratiques ont entraîné le développement de pelouses calcaires, avec une flore et une faune très spécifiques de terrains chauds et secs. Le maintien de ces paysages implique aujourd’hui une gestion écologique, si l’on veut éviter leur remplacement par la forêt. Les pierres calcaires donnent un cachet particulier aux villages de la région, dont les maisons de pierre bleutée se tassent au pied du rebord du grand massif forestier de la Thiérache.

L’itinéraire de 33 km, qui peut être parcouru à vélo par les plus courageux, part de Couvin, où la caverne de l’Abîme a abrité l’homme préhistorique. Il visite ensuite les grottes de Neptune, à Pétigny, pour atteindre Nismes où, outre l’observation de la résurgence de l’Eau Noire après un long parcours souterrain, deux promenades sont proposées vers les spectaculaires cavités karstiques du Matricolo et du Fondry des Chiens, cette dernière entourée d’une belle pelouse calcaire. Ensuite, le trajet passe par la butte calcaire de la Roche à Lomme, d’où s’ouvre un vaste panorama sur la Calestienne et la Fagne schisteuse. On continue par de pittoresques villages, Dourbes et Matagne-la-Grande, pour observer la forêt calcicole, avant descendre sur Treignes et la vallée du Viroin. Dans ce beau village, où l’on trouve encore des murs en torchis, on pourra visiter un écomusée ainsi que voir des traces de l’occupation romaine de la région, qui faisait figure de terroir favorable et facile d’accès au pied de la forêt de Thiérache. L’itinéraire se termine devant la belle ferme-château de Mazée


 Vous lirez dans ce guide

Calestienne? – Dans la région de Nismes – L’exploitation du fer des fondris – L’eau Noire souterraine – De la forêt à la pelouse calcaire

L’itinéraire :

COUVIN – 1.  La falaise et les cavernes de l’Abîme  – PETIGNY – 2.  Les grottes de Neptune – 3.  La Roche Trouée – 4.  La résurgence et la Grotte du Pont d’Avignon – 5.  Le Matricolo – 6.  Le Fondry des Chiens – DOURBE – 7.  La Roche à Lomme – 8.  Le village de Dourbes – MATAGNE-LA-GRANDE – 9.  La hêtraie calcicole et les fagnolithes – TREIGNES – 10. Le village – 11. La villa gallo-romaine des Bruyères – MAZEE – 12. Le village et la ferme-château


Auteurs :

Christian VANDERMOTTEN, Claire NEURAY, Yves QUINIF et Jean-Jacques VAN MOL.


itin37web Itinéraire de la Calestienne

Paru en 2006 – N° de dépôt légal D/2006/1056/2

Prix de vente recommandé : 7,50 euros

Le guide est disponible dans les bonnes librairies ou peut être commandé en ligne dans le webshop.